Ma classe de Petite Section de Maternelle

Bonsoir , nous sommes le 29/09/2020

décoration

L'apprenti loup (trame narrative)

couverture album
Langage au coeur des apprentissages :

Se souvenir de la trame narrative d'une histoire pour la comprendre et la transmettre oralement

Objectifs de la séquence :

Séquence située au sein de l'étude de l'album « l'apprenti loup » de Claude Boujon, album qui servira d'appui aux séances proposées.

Du point de vue de la structuration de la langue seront visées :

Partie 1: la trame narrative

Evaluation initiale :

remontez remonter

Les enfants connaissent l'histoire qui leur a été lue plusieurs fois en classe. Au lendemain d'une lecture :

« Raconte moi l'histoire de l'apprenti loup »

Les enfants vont donc s'exécuter, pendant que la maîtresse prend des notes exactes de ce qui est dit par les enfants. Si les enfants ne comprennent pas ce qui leur est demandé la maîtresse précisera qu'il faut raconter tout ce que l'on sait de cette histoire.

Seront observés :

Mais aussi, on pourra remarquer au niveau de la structuration de la langue, si sont utilisés les marqueurs de temps, les pronoms, les temps verbaux (concordance des temps lors de l'énoncé) pour pouvoir juger d'une progression qualitative du niveau d'expression.

Remarques:

Une seule restitution complète et logique par un enfant : Sa maman l'emmène à la bibliothèque régulièrement et beaucoup d'histoires lui sont racontées. Quelques-uns sont capables de restituer des étapes importantes de l'histoire, l'ordre étant parfois chamboulé.
1/4 des enfants on donné le début de l'histoire et seulement 1/6 ont été capables de finir le récit (ce ne sont pas ceux qui ont proposé un début à l'histoire).
1/5 on inclus un dialogue.
La moitié des enfants ont utilisé plus de 40 mots, 5 ont très peu parlé (5 à 10 mots).
Prédominance dans la restitution du passé composé et du présent.

Il en ressort que les enfants ont compris qu'il s'agissait d'une histoire de loup et de lapins essentiellement, mais certains n'ont pas les apports langagiers permettant d'exprimer leurs idées. La mémorisation de l'histoire se fait pour beaucoup par restitution de quelques souvenirs d'éléments saillants cités dans le désordre. Les enfants ne se souviennent pas de la trame de l'histoire et donc de l'enchaînement des événements entre eux : les relations causales ne sont utilisées que par 3 enfants.

Séance 1 : prise d'indices sur la couverture du livre (10 min)

remontez remonter

Objectifs:

Matériel:

Des couvertures sur les quelles sont présentés des loups et d'autres animaux, une photocopie de ces couvertures, feutres

Déroulement: (petit groupe)

1) Les enfants devront émettre des hypothèses sur le contenu des albums en fonction de leur première de couverture. Ils vont devoir ensuite reconnaître la couverture du livre « l'apprenti loup » parmi d'autres. Hypothèses émises sur les albums seront vérifiées en regardant et en lisant rapidement l'album (ou dans ses grandes lignes).

« Essaye de dire de quoi vont parler les autres livres qui sont sur la table »
« Reconnais la couverture de L'apprenti loup. Montre-la avec ton doigt »

2) Dans un deuxième temps, les enfants vont entourer « l'apprenti loup » sur leur photocopie.

« Retrouve la couverture de l'album L'apprenti loup et entoure-la»

Par questionnement, guider la découverte de l'album
De quoi parle ce livre ?
Que fait le loup ?
Est-ce bien le loup de l'histoire que je viens de vous raconter ?
D'après vous quel caractère a le loup ?
On va essayer de regarder les illustrations pour voir de quoi parle ce livre..

Les enfants auront réussi si :

Remarques:

Les enfants ont tout de suite repéré la couverture de l'apprenti loup parmi la série proposée. Il a été intéressant de s'attarder à la description physique du loup comme à sa description « morale » simplement en observant son attitude sur la couverture. (Il a l'air gentil, timide, méchant.)

Séance 2 : affiche de l'album (10 min)

remontez remonter

Objectifs:

Matériel:

Le livre, une feuille A2

Déroulement: (grand groupe)

Les enfants et la maîtresse vont compléter l'affiche vierge au tableau. Elle sera ensuite affichée dans la classe

Titre:
L'apprenti loup.
Auteur:
Claude Boujon
Personnages:
Le loup, les animaux ses amis.
Couverture du livre:

couverture_album

Résumé de l'histoire:



Nous avons aimé:

Nous n'avons pas aimé:

Les enfants auront réussi si :

Remarques:

La restitution de la trame en grand groupe et par guidage de la maîtresse a été fructueuse. Les enfants ont repéré le début et la fin de l'histoire. Mais tout n'a pas pu être noté : il s'agissait d'écrire un résumé qui donne envie aux autres de lire l'apprenti loup.

Séance 3 : lecture - écoute (15 min)

remontez remonter

Objectifs

Matériel:

Quelques illustrations, tableau. En grand groupe.

Déroulement: (grand groupe)

1) La maîtresse accroche au tableau environ 8 planches correspondant à des illustrations de l'album.
D'ou viennent ces images ? du livre l'apprenti loup
Sont-elles comme dans le livre ? (sans dire le mot ordre ou désordre) non elles ne sont pas rangées pareil, pas dans l'ordre
Il va donc falloir les remettre dans l'ordre

2) À cet instant la maîtresse va raconter l'histoire sans montrer les illustrations aux enfants.

« On écoute bien l'histoire de l'apprenti loup. Chaque fois que l'on reconnaît une image dans ce que l'on entend, on lève le doigt et je m'arrête. »

A chaque doigt levé et à chaque proposition faite par un enfant, une vérification sera faite avec l'album, tout d'abord par la mise en relief du passage caractérisant l'illustration (par l'enfant sinon par la maîtresse) puis on montrera l'image aux enfants.
Ex : pour l'illustration du loup qui tombe dans un trou : est écrit « il tomba dans un trou creusé par des chasseurs ».
Si l'image correspond au passage lu, elle sera positionnée à la gauche du tableau. Ici, l'enfant justifiera son choix :
Ex : tu as lu « .se sauvèrent en lui criant. » et sur l'image les animaux partent en courant.
Si l'image ne correspond pas au passage lu par la maîtresse, il faudra mettre en avant dans le texte les indices qui auraient permis un meilleur choix, et ce par relecture de quelques pages de l'album.
Et ainsi de suite pour toutes les illustrations affichées au tableau afin de les remettre dans l'ordre de l'album. Toute cette activité sera menée avec l'appui de la lecture du texte et donc permettra de faire prendre conscience aux enfants de la relation qui lie illustration et récit.

Les enfants auront réussi si :

Remarques:

Les images facilitent la mémorisation du récit, elles sont mises en relation avec celui-ci et ne sont pas « anodines ». Elles sont rangées dans un certain ordre. Activité menée en grand groupe. Difficile à mener au début car les enfants ne perçoivent pas tout de suite ce qui est attendu d'eux. La consigne est donc expliquée à nouveau et des exemples sont donnés. Les enfants ont très souvent envie de prendre la parole et lèvent le doigt avant la lecture du texte sans prendre le temps d'écouter ce qui est dit. Pour une première expérience, j'ai donc arrêté la lecture aux points les plus délicats en demandant simplement si les enfants ont reconnu ou non l'illustration correspondant à l'énoncé. S'en est suivie une validation par questionnement, et une mise en relief des indices permettant de valider les choix. La prise de parole est très organisée et les enfants respectent bien la règle du jeu qui est de parler lorsque la maîtresse désigne un enfant et aux autres d'écouter. Activité qui sera menée de façon systématique pour chaque récit raconté en classe afin de rendre cette forme de travail habituelle.

Séance 4 : raconter

remontez remonter

Objectifs

Matériel:

Les illustrations photocopiées en grand

Déroulement: (petit groupe)

Les enfants vont essayer par groupe de 6 de raconter l'histoire, chacun leur tour, pour permettre a tous d'avoir la parole et d'écouter les autres. Ce qui est dit sera reformulé puis dicté à l'adulte pour garder une trace de ce qui a été dit pour pouvoir l'afficher dans le couloir, chaque groupe aura ainsi son affiche.

« En regardant bien les illustrations du livre, essaye de raconter l'histoire de l'apprenti loup »
« Essaye de dire ce qu'il ce passe à ce moment de l'histoire caractérisé par cette illustration. »

La dernière consigne est plus adaptée aux enfants le plus en difficulté.
Pendant toute cette séance il sera nécessaire de reformuler ce qui a été dit en utilisant les connecteurs adaptés afin de permettre aux enfants de les réutiliser.
Pour aider les enfants les plus en difficulté, la maîtresse pourra les orienter en les sollicitant par des questions portant sur la logique (pourquoi ?).

Les enfants auront réussi si :

Remarques:

Les enfants devront vraiment prendre appui sur les illustrations qui sont complémentaires du texte et qui permettent de le mémoriser et de le comprendre.
Si les enfants ne sont pas capables (pour certains qui lors de l évaluation initiale n'ont rien ou peu dit) de raconter le récit, ils ont au moins le pouvoir de décrire simplement les illustrations ou d'essayer de dire ce qu'il se passe à ce moment précis de l'histoire. Ce travail sera guidé par le questionnement de la maîtresse pour inciter les enfants à établir ces relations logiques :
Ex : Que vois-tu sur cette image ? Je vois le loup dans un trou
Pourquoi le loup est dans le trou ? Parce que le loup est parti et il est tombé dans un piège
Te souviens tu de ce qu'il se passe après ?...
En règle générale, les illustrations sont un véritable support langagier permettant une mise en mots aisée qui n'est pas gênée par la surcharge cognitive de la mémorisation de la trame. Quelques relations causales apparaissent : « parce que ». Il reste maintenant à se souvenir de l'histoire !

Séance 5 : juste avant ou juste après (20 min)

remontez remonter

Objectif:

Matériel:

Organisation : en petit groupe.
Les illustrations de l'album, un tableau
Illustrations choisies : H et IJK, B et CDA, J et KMG

Fiche d'activité: Le juste après n°1
Fiche d'activité: Le juste après n°2
Fiche d'activité: Le juste avant

Déroulement:

Partie I
1) temps collectif :

La maîtresse accroche au tableau une illustration. En dessous seront accrochées 3 autres illustrations. Après avoir décrit les images ou raconté chacun des moments représentés, ils devront trouver celle qui viendra juste après l'illustration de référence.

« Dis moi de quoi parle l'histoire à ce moment précis décrit par l'illustration »
« Cherche parmi les 3 illustrations celle qui vient juste après celle que j'ai accrochée au tableau. L'ordre devra être le même que celui de notre livre. »

Ensuite, les enfants devront raconter cette petite portion de l'histoire en utilisant les termes temporels de la succession (après, ensuite, puis.). Les formes verbales utilisées maladroitement seront reformulées, de même pour l'emploi de pronoms. Seront mis en évidence les différents mots que l'on peut utiliser pour exprimer la succession : après, puis, et.

« Raconte moi la petite histoire que nous venons de retrouver. »

Par questionnement et avec l'aide de l'album, les enfants valideront ou invalideront leur production.
Ex : qui peut nous raconter ce que l'on voit au tableau ? le loup tombe dans un trou puis il fait peur aux animaux. Dans le livre, est-ce bien de cette manière que l'histoire est racontée ? Nous allons vérifier.
La maîtresse lit donc le passage correspondant aux illustrations et ce, sans les montrer aux enfants. Ce que je viens de vous raconter correspond-il à ce que vous venez de proposer ?
Que ce qui a été fait soit correct ou erroné il s'agira dans les deux cas d'avoir un retour sur l'album : ce qui permettra de développer une écoute fine du texte (plutôt que de mémoriser de façon photographique l'ordre des images.) afin de donner du sens à ce qui vient d'être produit.

2) temps individuel :

Chaque enfant aura en sa possession une fiche sur laquelle est photocopiée une image et 3 images « volantes ».

«Trouve l'image qui vient juste après celle qui est sur ta feuille. Ce doit être la même image que celle du livre ».

La vérification sera faite pour chacun, et par rapport au livre, au tableau.

Partie II

Dans cette seconde partie ou séance suivante et en fonction de la capacité des enfants à s'exprimer, il s'agira de trouver ce qui se passe juste avant l'illustration proposée par la maîtresse.
Le fonctionnement sera le même que celui de la 1ère partie.
Si la suite à retrouver peut paraître facile, l'antériorité est plus difficile à aborder, surtout le « juste avant ».
Planches : M et L N k, I et H J K, G et D E F

Les enfants auront réussi si :

Remarques:

Première partie :
Les enfants ont tout d'abord été très intéressés par ce mode de fonctionnement au tableau aimanté.
Cette histoire qu'ils commencent à connaître leur "appartient"  et le fait de mettre en relation deux images de façon logique (lien événementiel) leur a permis d'approfondir la relation de causalité qui lie les différents passages d'une histoire afin d'en former un tout. Toutes les images ne sont pas mises à la suite les unes des autres pour « faire joli » mais parce qu'elle établissent entre elles une relation justifiée par l'histoire elle même.
Tous les enfants ont utilisé les marqueurs de la succession temporelle pour raconter les deux portions de l'histoire qui avaient un lien entre elles. Ils ont raconté cette mini chronologie en suivant l'ordre des images.
Ex : image A : le lapin dit au loup de partir, image B : le loup s'en va.
L'image A est positionnée avant la B, et leur « récit » suit cet ordre lors de leur énoncé oral. « Le vieux lapin demande au loup de partir et de ne plus les embêter, et/après/alors le loup s'en va ».
Deux enfants sont parvenus à utiliser un terme de la relation causale évoluée et donc lors de leur énoncé oral ont procédé à une inversion des deux illustrations (même si l'ordre du récit ainsi raconté n'est pas le même que celui de l'album, le sens est identique):
Ex : il arrive ceci à B parce que A. »Le loup s'en va parce que le lapin lui a expliqué qu'il fallait partir ».
L'ordre de la chronologie événementielle est respecté, les formes verbales utilisées sont plus complexes que dans le premier exemple.
Le fait de faire raconter deux extraits consécutifs d'une histoire comme dans le deuxième exemple permettrait-il de renforcer la compréhension de l'histoire ? De renforcer les liens de causalité qui unissent deux événements ? Cette forme là se retrouvera dans la deuxième partie de la séance en retrouvant l'image juste avant  celle qui est présentée.

Deuxième partie :
L'antériorité pose plus de problèmes : comme le choix d'étiquettes que je leur proposait étaient toutes trois des événements qui se situaient avant l'action de référence, les enfants ont du mal à se souvenir de ce qui vient juste avant la scénette proposée.
J'ai donc simplifié la tâche en leur proposant parmi les 3 étiquettes qu'ils pouvaient choisir, de mettre 2 étiquettes « après » et une étiquette « juste avant » pour lever l'ambiguïté. Ainsi, si la difficulté était l'ordre de ces trois étiquettes antérieures, il s'agit maintenant de choisir celle qui vient avant, tout simplement. Le but n'étant pas de retrouver une chronologie antérieure mais de trouver l'événement qui s'est passé avant par rapport à ceux qui se sont passés après une action donnée.

Séance 6 : remettre en ordre une séquence de l'histoire (20 min)

remontez remonter

Objectif:

Matériel:

Des séries de 3 images consécutives, tableau, l'album
ABC HIJ LMN EFG (en grand groupe)

Fiche d'activité: chronologie n°1
Fiche d'activité: chronologie n°2
Fiche d'activité: chronologie n°3
Fiche d'activité: chronologie n°4

Déroulement: (petit groupe, ind)

1) Phase collective:

Les enfants vont devoir dire ce qu'ils voient sur les illustrations et les mettre en ordre.
Validation collective par questionnement et vérification en feuilletant le livre.

« Raconte moi le passage du texte correspondant à cette planche. »
« Essaye de retrouver l'ordre de ces 3 images, elles devront être dans le même ordre que dans l'album, raconter la même histoire».

Vérification de ce qui a été fait par aller-retour avec l'album. Les enfants justifieront leur choix en racontant le mini récit qu'ils ont produit et compareront avec l'album, par lecture - écoute. Les liens entre les différentes illustrations seront faits par des connecteurs : alors, après, puis.

2) Phase individuelle:

« Comme nous venons de le faire, pose tes étiquettes sur ta feuille dans l'ordre de l'histoire et colle -les. »

Vérification par l'énoncé de chacun sur sa production puis par discussion avec les autres enfants du groupe, et avec l'album.
Nouvel essai individuel avec des images différentes.

Les enfants auront réussi si :

Séance 7 : trame à trous ! (20 min)

remontez remonter

Objectif:

Matériel:

Des illustrations affichées au tableau dans l'ordre chronologique de l'histoire.

Déroulement: (petit groupe)

1) dans un premier temps, remise en ordre des affiches accrochées au tableau. Les enfants devront justifier leur choix. Eventuellement, une aide par écoute de l'album sera apportée aux enfants, leur permettant ainsi de relever les indices auditifs qui relieront entre eux les événements du récit.

2) Ensuite les enfants vont devoir retrouver les étapes manquantes de la trame. Au tableau seront donc accrochées les quelques illustrations, retraçant l'ordre de l'histoire dans ses grandes lignes, des trous seront laissés pour y inclure d'autres moments du récit. D'autres illustrations seront proposées aux enfants : ils devront les insérer de façon logique à la trame du récit faite précédemment.
Validation collective : un enfant raconte ce que l'on vient de faire, et par questionnement on cherche oralement ou dans le livre la solution aux erreurs éventuelles. Il ne sera pas perdu de vue le lien logique qui lie chaque étape du récit à une autre.

Exemple d'organisation :
illustration 1 trou illustration 2 trou illustration 3
Les enfants auront réussi s'ils :

Séance 8 : mise en évidence de la trame, chronologie (15 min)

remontez remonter

Objectif:

Matériel:

Tableau noir, illustrations (celles retraçant la trame de l'histoire, les événements importants).

Déroulement: (petit groupe)

Note : cette séance pourra être divisée en deux étapes en fonction de la durée de la 1ère partie. Tout ce qui sera dit sera noté.

1) recherche de la structure:

En groupe de 6 les enfants vont essayer de raconter l'histoire de l'apprenti loup. Ce qui est dit sera noté au tableau devant eux (ce qui leur permettra de contrôler leur vitesse du débit), les phrases seront écrites les unes à coté des autres (pour pouvoir poser dessous les illustrations correspondant au petit texte dicté à la maîtresse).

« Nous allons nous souvenir de l'apprenti loup et écrire l'histoire au tableau. Je vais écrire ce que vous allez me dire pour raconter cette histoire. L'histoire que vous me racontez doit être celle de l'album. »

La maîtresse ou un enfant collera sous chaque phrase dite l'illustration de l'album correspondant à cette portion de l'histoire.

2) raconter:

Un enfant du groupe racontera à son tour l'histoire en s'appuyant sur les illustrations. Les enfants devront être attentifs à ce qu'il se dit pour savoir si la logique du récit est respectée. Validation orale et vérification avec lecture par la maîtresse de l'album.

3) phase individuelle:

Identique, le référent reste accroché au tableau. Vérification par les enfants du groupe puis dans l'album.

Les enfants auront réussi si :

resume_trame

Séance évaluation finale :

remontez remonter

Identique à celle du début : évolution ou non ?

Remarques (de Gilbert): Rôle respectif de l'image et des mots

Une simple image ne permet pas le récit
On pourrait créer un autre récit avec les mêmes images
Si l'enfant n'a pas les mots, le récit ne prend pas forme
Se souvenir et comprendre, se souvenir pour comprendre.
Comprendre c'est se souvenir ligne narrative
Mise en relation de différents éléments du récit
L'image est support à ces apprentissages langagiers, permettent de fixer du langage
Facilitent la mémorisation du récit
Sont mises en relation, ne sont pas anodines
La capacité de mémorisation est en relation avec les apports langagiers, c'est à dire de la progression du point de vue de la structure langagière


Voici quelques exemples de quelques récits produits par les élèves lors de l'évaluation initiale, comparativement à l'évaluation finale:

ANNEXE  I : L'EVALUATION FINALE
La consigne était : "raconte moi l'histoire de « l'apprenti loup »."

Wiam:
  • Evaluation initiale (décembre): Hé bèh il a fait peur aux lapins et après il est tombé dans un trou. Après les lapins ils ont mis une grande branche comme ça il peut sortir de son trou. Après il est sorti et le lapin il a dit : « tu nous fait plus peur, tu t'en vas et tu vas chercher un loup ». Après il s'en va chercher un loup, y a d'autres loups, il a trouvé ses amis.
  • Evaluation finale (février): le loup regarde les mouches et les papillons. Le loup grandissait et les compagnons le regardaient d'un drôle d'oil. Ils ont peur. Le mouton est copain du loup. Il lui dit : « va chercher un endroit pour jouer pour ne plus nous faire peur ». Il se regarde dans la mare : « Je ne suis ni un lapin ni un mouton ni un écureuil. Puisque c'est comme ça je leur fais peur exprès ». Il montre ses crocs, les lapins sont épouvantés. Il tombe dans un trou creusé par les chasseurs. Les animaux n'ont plus peur de lui et il va sauver le loup. Il va porter une grosse branche. Le lapin : « va rejoindre les tiens au lieu de jouer à nous faire peur ». Il marcha longtemps, longtemps.il trouve des grands loups.
Yannis :
  • EI : l'apprenti il est gentil. Il joue avec les papillons. Bèh là il fait peur. Après je crois qu'il mord les lapins moi ! Je crois qu'il a ses frères, il y a deux loups en plus : « je me vis quadruple » il se dit. Je sais plus.
  • EF : le loup regarde les mouches voler et les papillons voler. Après le mouton il a dit : « nous ne voulons plus nous amuser parce que nous allons chercher un autre endroit rien que pour nous » parce que le loup a grandi. Et après les lapins ils regardent le loup parce qu'il a grandi. Après le mouton ne veut plus jouer. Après le loup il va se « vit » (voir) dans la mare : « je ne vois ni un lapin, ni un mouton ». Il tomba dans un trou creusé par les chasseurs et après les animaux de la forêt n'avaient plus peur de lui. Ils vont amener une branche comme ça le loup peut sortir. Le lapin plein de sagesse dit : « rentre à ta maison ». Le loup « rentre » (Cherche) longtemps, longtemps.Et après : « je me vois quadruple, je me vois triple », il avait trouvé ceux qu'il cherchait : il cherchait des loups.
Dounia :
  • EI : hé bèh il regarde les papillons. Je sais plus.
  • EF : le loup d'abord il regarde les papillons et les mouches et il a des amis. Après le loup il grandit et les lapins ont peur de lui et ils veulent plus jouer avec lui. Après le loup fait peur aux animaux et les animaux courent. Après le loup tombe dans un trou, c'était un piège. Après les animaux n'ont plus peur de lui parce qu'il est dans le trou et après les lapins prennent une branche pour la glisser dans le trou. Après le lapin il parle au loup il lui dit : « arrête de jouer à nous faire peur ». Après le loup il cherche des loups longtemps, longtemps et après il trouve des loups et « il se regarde dans la mare » (veut dire : ils se regardent !). Après je sais plus.
El fayad :
  • EI : le loup regarde la mouche et le papillon. Après il est tombé dans le trou. Après les lapins vont venir chercher une branche et ils veulent plus jouer avec le loup.après le mouton, quand le loup était l'ami des chèvres, il veut plus jouer avec lui. Je me souviens que.
  • EF : il voulait regarder les mouches et les papillons. Les animaux ne veulent plus jouer avec lui parce qu'ils ont peur. Ils ne veulent plus boire avec le loup. Les animaux ils courent. Après le loup est tombé dans le trou creusé par des chasseurs. Les animaux ont pris une branche pour la glisser dans le trou pour le faire sortir. Après le loup il cherche longtemps longtemps ses amis.

Partie 2: séances satellites

Séance 1: retrouve la couverture de l'apprenti loup

remontez remonter

Fiche: entoure la couverture de l'album
Fiche: les moitiés de couvertures

Séance 2: reconstitution de la couverture

remontez remonter

Objectifs

Matériel:

Fiche sur laquelle sont photocopiés : la couverture avec des manques, des étiquettes correspondant aux manques à combler. De la colle

Fiche: couverture à trous

Déroulement:

Dans un 1er temps : Les enfants pour s'exercer auront à leur disposition des puzzles de même type en schémas simplifiés pour leur permettre de comprendre comment se servir des indices visuels qui caractérise ce type de puzzle.

« Pose au bon endroit et dans le bon sens les morceaux de puzzle en t'aidant d'indices»

Dans un 2ème temps : les enfants essayeront de faire de même pour la couverture du livre.

« Colle dans les trous et dans le bon sens les étiquettes pour reconstituer la couverture du livre »

Séance 3: puzzle de la couverture

remontez remonter

Objectifs

Matériel:

Le livre. Photocopie de la couverture et du puzzle à reconstituer. Colle.

Fiche: puzzle de la couverture

Déroulement:

Tout d'abord les enfants auront à leur disposition des puzzles de la silhouette du loup allongé pour s'entraîner, et le support correspondant sur lequel ils vont devoir faire le puzzle.

« Reconstitue le loup à l'intérieur de sa silhouette »

Les enfants vont ensuite essayer de reconstituer la couverture sans coller sur leur feuille puis ensuite colleront dans le cadre approprié. 2 ou 3 morceaux pour PS ou MS. Le modèle sera photocopié en haut de leur fiche de travail, les enfants les plus en difficulté pourront coller dessus et non dessous dans la zone blanche.

« Reconstitue le puzzle puis colle-le dans le cadre de la feuille »

Séance 4: représentation des personnages de l'album

remontez remonter

Objectif

Matériel:

Une feuille blanche, crayons de couleur ou feutres.

Déroulement:

Les enfants vont tout d'abord décrire un personnage de l'album qu'ils souhaitent dessiner, puis le dessineront.

Séance 5: les intrus

remontez remonter

Objectifs

Matériel:

Fiche: barre les intrus

Déroulement:

Sur une fiche les enfants auront plusieurs animaux représentés dont les personnages du livre. Ils devront dire quels sont ceux du livre et quels sont ceux qui ne le sont pas et justifier leurs choix : il n'est pas du livre parce que le loup ne le rencontre pas, ou parce que les animaux ne sont pas dessinés comme ça dans le livre .

« Barre les animaux qui ne sont pas dans l'album »

Téléchargez le document L'apprenti loup au format PDF.

remonter